Wednesday, November 30, 2011

11/24 From Kyoto With Love.

        This past week end we've been to Kyoto, right after the Mita-sai 三田際 (Our school festival, which is by the way supposed to be the biggest in Japan...''Supposed''. This year was the 53rd, so 3years after the 150th anniversary of Keio University.).
         So we've been there to enjoy the last days of Koyo 紅葉 which means Red leaves in Japanese (as well as Momiji もみじ (written the same way in Kanji) does).
       The weather was very very cold although we really had a great time.
       The ones who have been involved with me in some of my previous Kyoto-Fails (I decided to renamed this sad events of my personal past history this way) would probably understand how high the stake was for me to go there.
       Indeed I've never succeed in the past to have a ''normal'' trip there. The last attempt of trying to go see  Kyoto I can remember was during the summer 2010, when as soon as I arrived to the station, around 10pm, I realized my leg was twice its normal size, and before I reached our guest house It was already blueish, and I couldn't walk no more, stopping me even from having a dinner outside. Thus I had to go back to Tokyo limping with my back-pack on the morning of the next day...

     But whatever, this trip really worth it.
     So here is some picture I took over there, with my new camera just before I knocked it off the stairs then walked on it unintentionally, just one hour before taking the night bus back to Tokyo.
     Yeah I know I sound pretty much as a disaster girl but at that time we were all pretty much fucked up and we all got extremely stupid, sitting in the roof of the station. At that same moment Olivier was deleting -also accidentally- all his pictures of the trip...But this whole bunch of crap is an other story. ; )





































11/24 Back from Kyoto!


Koudaiji 高大事. Panoramique de la vue intérieure.180°
Ginkakuji 金閣寺. Panoramique du parc en exterieur.180° et soleil éblouissant.
高大事. Panoramique de la vue interieure.120°
高大寺.Panoramique de la vue interieure des appartements.180°
高大事. Panoramique de la vue exterieure.180°. Le jardin Zen dessinant deux dragons. 
高大事. Panoramique de la vue exterieure.120°

Monday, November 28, 2011

11/20 Coloc's life. // Groupe sanguin A et B.

J'ai une coloc, superbe, fantastique, adorable fille.
Seul 玉に瑕 ou seul point noir au tableau cette fille a un gros problème avec les deux notions de ménage et de propreté et de bordel-monstre-crade.
Et si moi qui arrive a dormir par terre au milieu de mes feuilles de cours parce que j'ai la femme d'aller jusqu'a mon lit j'en arrive à dire ça, c'est que c'est vraiment chaud. (Je plaisantais hein, mais c'est vrai que c'est arrivé une fois, il y à longtemps...)
Plus sérieusement je pense que ma coloc a dû être la déesse de la propreté dans une autre vie, et il a dû se passer une grosse sale histoire qui lui à fait jurer de se venger en ne touchant plus jamais aucun appareil de ménage et puis même aller jusqu'a effacer ses mots de sa mémoire pour un jour en arriver a me dire, alors que je nettoyais la gazinière, une éponge à la main: ''Hahaha, qu'est ce que tu fais, c'est la première fois que je vois quelqu'un faire ça!"



Connerie de croyances Jap sur les groupes sanguins... : )

Poscrumtume : )
Le mec à la deuxieme vignette est mon "élève" d'anglais du Kateikyoshi, ou plus communément connu sous le nom du Baito-Deto* ou le Katei-Deto** (en gros le mec qui prend nos cours d'anglais pour des soirées de st Valentin).
Donc ce mec est aussi un Japonais avec un débit de clichés et de stéreotypes à la seconde qui dépasse toute concurrence.
(Tellement que je pourrais surement faire une série sur lui tout seul)

En gros j'ai eu droit à pas mal de perles déjà comme:
-Lui: Les Français sont tous gros.
-Moi: donc moi je suis grosse?
-Lui: Toi ce n'est pas pareil tu es Musulmane.
-Moi: et??
-Lui: Les Musulmans font le ramandan, donc ils ne peuvent pas être gros...
-Moi: T______T ....heeeeeelp help hee....



(Ndlr. *''Baito-Deto''=Arubaitoアルバイト(Petit boulot)+ Detoデート, de l'anglais Date=Taff-Rendez vous.)
         (**''Katei-Deto''=Kateikyoushi家庭教師(Cours de soutien)+Detoデート(Date)=Idem : )

Sunday, November 20, 2011

10/30 Halloween party is scaring, indeed.

Voila ce qu'il s'est passé pendant une soirée récemment.
C'était une des trois fois qu'un garçon de 19 ans me faisait une-plus ou moins poussée- déclaration en deux mois. Ce qui m'amène à a me poser de sérieuses questions comme penser que le destin se fout clairement de moi : )

1 mois apres mon arrivée...
La première fois c'était plutôt drôle, et mignon. La deuxieme fois plutôt 気持ち悪い.
Et la troisième fois le dit garçon à tellement insisté que j'ai dû négocier le statut de "meilleur ami"...
Les trois étant tous très beaux garçons je n'ai pas encore opté pour le suicide : )
Mais tout ça est juste completement et tellement hors de propos, surtout dans un pays où la majorité est a 20 ans. XD
Bref, à comprendre ce pays où les garçons souffrent tous de "timoritude" aigüe, sauf quand il s'agit d'avouer ses prétendus sentiments à une fille qui allait au collège pendant que leur mère les mettait au monde. (Euh j'abuse là hein : ) )
D'ailleurs j'ai aussi abusé pour la vignette 3, qui n'était pas aussi チャライ du tout, mais dans un contexte non-Japonais ça aurait beaucoup ressemblé à ça. (Et oui, j'ai traduit aussi les images :o) )

Pour la petite histoire pas mal de mes amis ont vu il y à quelques jours un garçon s'approcher de moi à la gare (alors que j'étais prise dans une discussion (sans aucun doute) captivante lol) m'appeller et tenter d'engager une conversation mais qui s'est finie par un blanc et un sourire géné réciproque...:
C'était le garçon de la BD.

Bref, les relations sentimentales au Japon c'est pas encore ce qu'il y à de mieux, je vous conseille les Okonomiyaki, l'ascencion du mont Fuji, les Onsens, le Shinkansen, les yaki soba, Les patates douces du combini, le shiatsu, les mangas a 300yen, les anime du lundi soir sur TBS, les UFO catchers, la soupe miso, les stickers en forme de chat du Daiso.... qu'importe! ça sera mieux : )

Friday, November 18, 2011

16/11 Yagami campus 井上先生についての感想 ; )

Pendant un exposé... (pratique, mes modèles ne pouvaient pas fuir ou se cacher, niahaha! : ) )

     Vous remarquerez qu'il y à les noms de tout le monde, sauf de celui qui parle. Je ne le connaissait pas tout simplement (non ce n'est pas de la discrimination anti-gros...)
   Cette présentation (très intéressante toutefois) marquait encore une journée où je faisait mon entrée en milieu de cours, avec le visage de ''non-je-vous-jure-j'ai-une-explication-mais-je-vais-m'asseoir-vite-fait".
La démarche est simple, bien que répétitive et manquant d'originalité:
-Arriver en retard en marchant,
-Se motiver pour une légère accéleration juste devant la porte (histoire de),
-Ouvrir légèrement et très discrètement la porte.
-"Sneaker in" avec ses sneakers,
-Croiser le regard du, de la, ou des présentateurs, en haussant les sourcils avec un léger sourire pas du tout naturel qui peut devenir un rictus assez flippant s'il est trop continu ou prononcé.

   Et alors que tout le monde t'a vue faire, faire comme si tu était passée complètement inaperçue et commencer à hocher la tête pour aquieser, voir même si tu en as les ******** poser une question tout à fait générique et/ou random et gratuite en mode chat de Schrödinger ou dérive des continents, alors que tu sais qu'il va te falloir 15 bonnes minutes pour arrêter de penser à ton petit déjeuner et essayer de commencer à comprendre de quoi il peut bien s'agir.

   Les 15 dernières minutes étant bien entendues dédiées à la méditation sur l'imminent déjeuner, il faut trouver le temps de paraître un peu intelligent entre temps, je met donc en général un plus sur la dernière option ennoncée... ;-)

<StudentType="Procrastinator">
<Name>Olfa</Name>
<ExportDate>November16,2011</ExportDate>
<Message>Heu...Sorry,I...Euh...Haha...Sorry...ImLateIKnow...haha</Message>
</Student>

     EPERM (1): Justification not accepted


<Message>FUUUUUUUUU XD</Message>

Thursday, November 17, 2011

18/11 バイト中 I know I have a bad memory, but still this is worst... ; )

A regular evening at work... : )




Hier si en vous promenant aux alentours de Iidabashi 飯田橋 dans Chiyoda ku 千代田区 (''Le quartier Français!'' me direz vous, mais pas plus que Roppongi, Nakano, Ikkebukuo ou encore Hiyoshi ou j'habite actuellement et qui grâce au ''double diplôme" de Keio est en phase de se transformer en prochain "quartier Français'' de Tokyo...) Bref si hier vous vous baladiez dans ces environs et que vous avez aperçu une fille en habit de travail se baladant aussi, s'arrêter subitement pour taper un sprint dans la direction opposée ne cherchez pas, c'était moi. Censé partie acheter des ''Eda mame (枝豆)" Le side-dish préféré des Japonais.
Dans ma quête j'ai entre temps légèrement devié de ma trajectoire comme un satellite foireux de la Nasa et je me suis retrouvée a faire connaîssance avec un husky, un chat obèse (dont le poids exprimait de manière très poétique et fine le niveau de vie des ''Iidabashistes''...) A assister à une préparation de Masturi (祭り Les festivals de rue où des hommes en tenues traditionnelles raz-les-fe-fesses portent ''Dieu'' sur leurs épaules...) hyper psychédélique et à jouer toute seule dans la rue avant de me rendre compte que les Edamame étaient...bien loin d'être en ma posséssion.
Véridique...
S'en suivit alors une transformation en Usain Bolt qui me fit presque revenir dans les temps au travail, sifflotant l'air de rien.
Ce qui m'a fait rire toute seule un bon moment, finalement c'est plutôt vrai ce qu'on dit, heureux les imbéciles hein! : D

Wednesday, November 16, 2011

17/11 Dinner at Kenta's

Yesterday I ate dinner at my friends place. That was a very sudden and lovely invitation.
I had a very long restless day and I've been chatting with him all day long waiting for the day to end. Then back home around 10pm, while keeping on sendings texts we decided to have dinner together in spite of the late time.
So I've been one station away from home which is called Tsunashima 綱島. And once there, as we do each time we meet, we had a fantastic time together laughing and looking for the last episode of Tom and Jerry on Youtube.
The strip below is something he told me while we were walking home and I found it so funny, and nice. (As always? the facts are a little bit modified) Indeed we didn't ended in a suchi restaurant as the joke tells, but he prepared me my first Monjayaki. : 9

Tuesday, November 8, 2011

10/11 Japon: Tokyo, Keio Univ Mita campus 慶應義塾大学三田キャンパス。



Lecture at Mita campus. Karuizawa sensei. About ''Mutiethnic Japan''.

         Today we had a lecture about minorities in Japan, held by Karuizawa 先生 who you can see in the sketch just above. The topic was pretty interesting to me because of dealing with the question of minorities, and as some (all?) of you may know I'm part of it. I'm part of it here in Japan but as well as in my own country .
中途半端イデンテイテイーを持って母国にも外国人である私と感じてる人です。
And asking Japan about its Minorities is a very tricky question. Japan always appears as a so uniform country that being part of a community have a taste of being part of a mafia to me. Like a deaf communitarianism barely audible but completely present.

Back in France I always felt somehow bad about being ''different'' but going on travelling I began to slowly feel lucky being part of a communauty that makes me experience something different, that makes me stand out in the crowd.

Very strangely I feel less ''stranger'' In a country where I have to queue for hours at the immigration office, than in the country written after ''nationality'' on my ID card. I think the only thing is not to live in denial and realize what you really are, whatever it takes you to recognize yourself.
Well, this is quite a personal opinion for a personal issue, but I just felt like randomly sharing it...

At the back of the sketch surface you can see a blue drawing appearing by transparency. This was actually a stupid ball pen rough of what I'd like to cook for Mita no Ie next week, Couscous, Brick and Kneffeh. I'll upload pics for you to see if it worked out, If not I'll upload more pictures for you to pull my leg ;)

Ending about this drawing I feel bad hiding the accurate truth to you more, this lecture was deadly boring. Although the topic is, as I said before, plenty of interest.
At least the course is giving us the luxury to go about our own bussiness during class ;)

08/11 Japon: Tokyo. Novembre? Même pas peur! : )


11月なのに、決してコートなんか要らねーぞ!

22/08 Indonesie: Leaving Semarang.

Le 22 août au matin de quitter Semarang. Première étape: Quitter l'Orphelinat.
August 22th, morning. First step: Leaving the Orphanage.

 Titik signant la dernière page de mon Carnet de voyage : ).
Photographiant Titik signant la dernière page de mon Carnet de voyage : )


        Dernier jour en Indonésie, et dernier portrait sur place, rapidement, comme si le temps allait subitement me manquer, comme si tout allait disparaître d'un instant à l'autre, sans prévenir. Alors que non, je connaîssait la date à laquelle j'allais partir depuis le début, ce que je ne connaissait pas était la distortion que mon affection soudaine pour ce pays et pour ses habitants, ceux de l'orphelinat en partculier, allait provoquer sur celui-ci.


A plusieurs reprises j'ai tenté de me re-regarder comme j'étais hors de l'Indonésie, at à aucun moment je n'ai réussi, tout me paraissait toujours trop loin, trop flou, trop "Je-veux-pas-y-penser" et surtout trop illogique et absconds. Toutes logiques extérieures étaient devenues pour moi des langues étrangères. J'étais juste ailleurs et j'avais juste décidé d'être quelqu'un d'autre par un décrêt personnel et arbitraire en même temps justifié, ou du moins souligné par un double éloignement spatial et comportemental. Je me laissais juste aller à un ''ce que j'aurais pu être'' dans une démarche complètement incensée mais qui me plaisait au plus au point.


Je ne sais pas quel lien m'ont liés à ce pays, et peut être à cause de la "relative difficulté" (Voir post du 09 aout 2011/Orly) que j'ai eu à finalement poser les pieds sur ce pays, l'arrivée en elle même m'à semblée irréelle.


La séparation avec les "enfants de Semarang", qui finalement aura lieu en trois temps, aura été un des plus beaux aurevoirs que j'aurais expérimenté.










Le 22 août au soir, quittant Semarang. Deuxième étape: Quitter IIWC, ou juste quitter le bonheur social de l'Indonésie.
August 22th, afternoon. Second step: Leaving IIWC, or just leaving the social paradise Indonesia stands as.




This was the very last time I saw Semarang, before leaving Indonesia.
We just had left the orphenage on the morning of the same day and had to pop up at IIWC, (in the same city but quite far) before definitely leaving.
This scene took place just after leaving the IIWC Office.
But before, first arriving there we had to wait for about 4 hours in order to complete our week, so while waiting I've got to met some of the neighborhood children. And thanks to those first randomly met kids, I had a wonderful 2nd awesome farewell. Those kids were so great and clever, in a word they were fantastic children.
 I shot this short sequence from the taxi, and afterwards found it almost cinematographic, and highly moving...